Même les chats détestent Trump !!!

Publicités

Syrie: un gigantesque plan de reconstruction chinois

 

Tomahawk.jpg

Pékin est en train de conclure une série de méga-contrats avec Damas portant sur la reconstruction des infrastructures de base de la République Arabe de Syrie.

Outre les aérodromes, les ports, les centrales électriques, la grille énergétique, la Chine reconstruira l’ensemble du réseau routier, autoroutier et ferroviaire de la Syrie selon ses propres standards.

L’armée syrienne et ses alliés ont pu reprendre d’importants gisements d’hydrocarbures à l’est du pays et les techniciens chinois, escortés par des troupes spéciales, n’ont pas attendu la fin des combats pour y débarquer. La Chine compte prendre la majeure partie des contrats relatifs à la prospection dans le domaine des hydrocarbures.

La guerre imposée à la Syrie par ses adversaires traditionnels a causé plus de 226 milliards de dollars US de pertes à ce pays du Levant, le seul à être techniquement en guerre avec l’Etat d’Israël.

L’armée syrienne a tenu le choc initial tant bien que mal du 15 mars 2011 jusqu’en septembre 2015, date à laquelle les unités régulières, laminées et manquant d’équipement,  se trouvaient dans l’impossibilité de repousser les myriades d’armées rebelles mises sur pied par les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite, Israël et leurs alliés. Damas fait alors appel à l’aide militaire russe. Le 30 septembre 2015, la Russie intervient en Syrie et parvient avec peu de moyens à repousser l’ensemble des vagues rebelles et à garantir la survie de la structure de l’Etat syrien. Entre temps, la Chine a commencé dès 2014 à investir en Syrie avec l’Iran pour contrer la guerre économique et financière particulièrement féroce engagée par les ennemis de la Syrie et visant la destruction de son économie.

Pour Pékin, qui suit avec la plus grande minutie l’évolution en temps réel de la situation en Syrie (plus d’une douzaine de satellites-espions chinois sont braqués en permanence sur les zones où opèrent les américains au Nord et au Sud de la Syrie), la guerre en Syrie est presque terminée.

A terme, la Chine aura un port d’attache en Syrie dans le cadre de son gigantesque projet de la « Nouvelle Route de la Soie. » L’un des projets économiques les plus ambitieux du siècle.

Tandis que les commanditaires de la guerre en Syrie cherchent encore, hébétés, à comprendre comment le ciel leur est tombé sur la tête dans cette affaire en s’accrochant à des futilités, la Chine est en train de gagner les contrats du siècle, bien plus intéressants ce que toutes les compagnies US ont pu décrocher dans l’Irak post-Saddam.

Hillary Clinton et Trump, deux salauds au service du sionisme !

MamAfrika TV |  Par Allain Jules

NEW YORK, USA (08h32) –

C’est le retour des grands soutiens du terrorisme international. La pousse-au-crime Hillary Clinton, la perdante de l’élection américaine a déclaré tout à l’heure que, si elle avait été élue, elle allait détruire l’aviation syrienne pour « arrêter le bain de sang ».

Dans la dialectique morbide et mortifère des soutiens du terrorisme international, personne ne parle jamais des groupes terroristes qui égorgent les Syriens. D’ailleurs, comment est-ce possible de frapper une base aérienne syrienne et être incapable de bombarder les djihadistes avec un tel entrain ?

C’est quand même étrange tout ça. Donald Trump s’est laissé manipuler par des images YouTube et va certainement le regretter plus tard. Dans ce cas d’espèce, avec la demande expresse de Mme Clinton, pour sûr, cette fois-ci, Moscou sera impitoyable…
Read more at https://mamafrika.tv/blog/usa-syrie-hillary-clinton-demande-a-donald-trump-de-detruire-toute-laviation-syrienne/#KzHd1J2I0grwAycK.99

Clinton-Trump.jpg

Les prémisses d’une nouvelle ère effraient les gardiens du temple, la guerre est inévitable

 

La 3e guerre mondiale

L’insignifiante affaire Skripal du nom d’un obscur ex-colonel du GRU devenu agent double avant d’être échangé et obtenir l’asile en Angleterre,  est devenu la seule bouée de sauvetage à laquelle s’accrochent Londres, Paris et Washington après la découverte de laboratoires chimiques clandestins utilisés par les terroristes qu’ils soutiennent activement en Syrie.

Il n’est plus question de dérivés du chlore mais de gaz innervants plus puissants que le redoutable VX.

C’est une évolution assez intéressante mais insuffisante. L’instrumentalisation de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques montre ses limites.

On n’est pas loin d’un titre tapageur du genre « la Juiverie de Londres déclare la guerre à la Russie » pour reprendre un titre à peu près similaire paru à la Une d’un journal Anglais durant la seconde guerre mondiale (« La Judée déclare la guerre à l’Allemagne ! « )

La guerre froide n’était nullement motivée par la lutte supposée contre le communisme et la guerre sans fin contre la terreur qui l’a remplacé n’avait rien à voir avec une quelconque menace verte ou une dérive politique de l’Islam militant. C’étaient des mythes à concepts utiles pour la consolidation d’une hégémonie hors limites. Une hegemonie de type monétaire et à essence économique. L’aliénation de populations entières a été menée en imposant un modèle économique unique basé sur l’exploitation et l’asservissement atténués par les divertissements de masse et une sous-culture universelle aux effets néfastes et délétères.

L’avancée des troupes syriennes dans la Ghouta orientale ne pouvaient en aucun cas être tolérée par les pays soutenant le terrorisme. Une victoire de Damas est une chose que les dirigeants israéliens ou saoudiens ne pourront jamais concevoir.

La Russie n’a pas déployé pour rien ses troupes terrestres, des chasseurs Su-27 et Su-30 ainsi que systèmes Sol-Air S-400 à Damas.

Moscou sait que la neutralisation de l’outil terroriste de l’empire en Syrie aura des conséquences hasardeuses induites par le caractère irrationnel des objectifs de l’adversaire.

Trump est aux abonnés absents. Peut être songe t-il à l’hamburger qu’il aura à partager avec Kim Jong-Un, un fin matois en la matière.

En mettant fin aux fonctions de Rex Tillerson, un acteur rationnel issu du monde pétrolier,  pour le remplacer  par l’ineffable Mike Pompeo, un juriste archi-incompétent ayant dirigé la CIA pour services rendus et surtout une soumission totale à l’AIPAC dont il ne cesse de répéter le crédo, Trump vient de couler le navire États-Unis avant de le torpiller par la nomination à la tête de la CIA d’une détraquée mentale à l’esprit étroit et très rigide dénommée Gina Haspel. Obsédée par le contre-terrorisme, cette femme est connue pour son manque total d’imagination et son incapacité à comprendre le monde. Ça promet.

Avec Pompeo au département d’État, on peut être sûrs que le dernier brin de rationalité vient de s’envoler de Washington. Le quidam est un civil croyant que la guerre contre la Chine, la Russie ou la Corée du Nord serait un petit jeu vidéo assez aisé. Illusion de puissance subjective.

Les Anglais vivent dans l’illusion de la grandeur impériale d’un passé victorien révolu. Les francais de Macron ne font que suivre. La tarée de Merkel, patronne du plus puissant pays d’Europe ne fait qu’opiner.

Les Americains  croient qu’ils peuvent forcer le destin pour s’assurer de leur exceptionalité.

Après nous avoir abreuvé de mensonges continuels, la source s’est tarie. Le rêveil est insupportable. L’addiction est puissante.

Mais en face, ce n’est plus une petite Libye sans armée, une Côte d’Ivoire sans le moindre bananier ou un Irak de pacotille.

La Chine et la Russie préparent le monde de l’après pétrodollar, un nouvel internet, un système de localisation indépendant, un nouveau système bancaire et de nouvelles armes. La maison des Saoud, les enfants de Rothschild et de Rockfeller, les grands financiers de la City de Londres et les gourous des matières premières ne permettront jamais cela quitte à déclencher deux nouvelles guerres mondiales de suite.

Après tout, l’Allemagne et le Japon furent détruits  au 20e siècle pour bien moins que cela.

Mon sixième livre « Déchéance d’un ivrogne »

Mon sixième livre « Déchéance d’un ivrogne » est maintenant publié et mis en vente sur Edilivre.

 

 

30656626_1002885583209693_5251546135901765632_n.jpg

Petit extrait :

  Comme tous les soirs vers dix-sept heures Adel, un jeune enfant de six ans sortait précipitamment de son école primaire de Gafsa Ville pour rejoindre son papa qui l’attendait au café Bayech se trouvant face au pont du même nom ;

  C’était l’une des seules voies de passage reliant Gafsa Ville à Gafsa Ksar permettant aux habitants d’enjamber l’Oued Bayech pouvant devenir dangereux pendant la saison des pluies ; …

Mon 5e livre « Les chasseurs d’héritage »

Avis aux intéressés :

Mon cinquième livre intitulé « Les chasseurs d’héritage » est publié et mis en vente à partir d’aujourd’hui chez Edilivre ;
https://www.edilivre.com/les-chasseurs-d-heritage-27d76e8f…/
https://www.edilivre.com/mon-compte/ouvrages/

https://www.facebook.com/MBMans/?ref=notif&notif_id=1517923998306855&notif_t=page_fan_growth_drop

9782414186631

EXTRAIT

L’histoire d’Antoine Bresse

   C’est celle d’un pauvre homme peu cultivé ayant fréquenté l’école pendant cinq années seulement pour devoir la quitter juste après la fin de ses études primaires
mais que la vie a tout appris ;
   Au crépuscule de sa triste existence, il vient nous raconter son histoire, le cœur fatigué et rempli de mésaventures dont il a souffert.
Monsieur Antoine Bresse n’a fait que travailler toute sa vie ; Il ne doit rien à personne et n’a rien pris de personne et pourtant il n’a pas été épargné par certaines gens qui n’ont
fait que lui empoisonner la vie pour lui arracher le peu qu’il réussit à épargner ;
   Sa vie entière, il la passa dans les Landes de Gascogne, dans le pays de Born entre Mimizan et Labouheyre et plus précisément la commune de Lüe dont les habitants sont
appelés Luots et Luottes ;
…  …    …

 

Mes cinq livres publiés chez Edilivre

Mes cinq livres