Après 23 ans de négociations abusives une nouvelle stratégie arabe est nécessaire pour régler le problème palestinien …

La politique des négociations «marathon» avec les dirigeants d’extrême-droite conduits par le premier ministre Netanyahu n’a rien apporté de palpable au Peuple Palestinien après 23 années d’interminables rencontres et navettes du secrétaire d’état John Kerry s’avérant inutiles puisque n’aboutissant à aucun résultat sur le terrain comme le prévoyaient les accords d’Oslo du 13 septembre 1993 en vue de l’édification d’un état palestinien sur les terres conquises par la force en juin 1967 incluant Jérusalem-Est comme future capitale de cet état.

Pour les sionistes le résultat reste largement positif puisqu’il leur a permis d’achever en grande partie la construction du mur de la honte, la multiplication de colonies qui s’étendent à perte de vue y abritant plus de 500 000 colons (dont la moitié installés à Jérusalem-Est) répartis sur 150 colonies en Cisjordanie et plus de 30 sur le Golan, armés et protégés par la soldatesque judéo-sioniste, l’éclosion de dizaines de cités nouvelles entourant Jérusalem-Est pour rendre tout processus d’évacuation éventuelle impossible prouvant ainsi la mauvaise foi de dirigeants sionistes roublards, menteurs et surtout avides de terres usurpées par grignotages successifs sous le regard passif d’un Occident impérialiste complice.

Accords d'Oslo 13-09-1993Ishak Rabin

 

Pour les sionistes le résultat reste largement positif puisqu’il leur a permis d’achever en grande partie la construction du mur de la honte, la multiplication de colonies qui s’étendent à perte de vue y abritant plus de 500 000 colons (dont la moitié installés à Jérusalem-Est) répartis sur 150 colonies en Cisjordanie et plus de 30 sur le Golan, armés et protégés par la soldatesque judéo-sioniste, l’éclosion de dizaines de cités nouvelles entourant Jérusalem-Est pour rendre tout processus d’évacuation éventuelle impossible prouvant ainsi la mauvaise foi de dirigeants sionistes roublards, menteurs et surtout avides de terres usurpées par grignotages successifs sous le regard passif d’un Occident impérialiste complice.

Colonies et colons sionistesD’autant plus que  La résolution 446 du Conseil de sécurité des Nations unies condamne le peuplement sioniste des territoires occupés considéré comme un obstacle à la paix.

 

http://www.legrandsoir.info/Les-colons-sionistes-Une-longue-histoire-de-terrorisme.html

https://www.monde-diplomatique.fr/2014/06/GRESH/50521

 

Négociations bidonTous les prétextes restant utilisés pour confisquer le plus de terres possibles, à part les démolitions systématiques de maisons au frais et en présence de leurs propriétaires de manière inhumaine, froide et cynique en réponse au moindre signe de résistance à l’occupation, banalisant ainsi des crimes de guerre passés sous forme de légitimes puisqu’il est admis en Occident que l’état voyou a le droit de se défendre !
Comme l’a prévu Theodor Herzl le sionisme n’est qu’une vulgaire opération commerciale permettant d’enrichir rapidement les juifs les plus riches aux dépens même de leurs propres coreligionnaires alors vous pensez des Palestiniens, ils seront déplumés jusqu’au dernier !!!

Démolition des maisons palestinnienne

http://www.arretsurimages.net/breves/2014-06-10/Omerta-sur-la-Palestine-Enderlin-F2-id17548

http://www.palestine-solidarite.org/rapport.cpi.210415.htm

La multiplication abusive de colonies de peuplement qui anéantit toute possibilité de paix menant à une stabilité de la région permettant à tous ses habitants de vivre en harmonie dans un environnement vivable pour les générations à venir …

 

 

-3912276571-La colonie d’Ariel (1978)
2-La colonie industrielle d’Ariel
3-La colonie d’AlKana (1977)
4- La colonie de Borkan, appelée aussi Beit Aba (1981)
5- La colonie de Bedoïl (1984)6- La colonie industrielle de Bedoïl
7- La colonie d’Eli Zahaf (1982)
8- La colonie de Broukhin
9- La colonie d’Elyazer
10- La colonie de Kiryat Netafim
11- La colonie de Tabakh (1978)
12- La colonie nouvelle de Léchim (2013)
13- La colonie d’Alkana B
14- La colonie de Yakir (1981)
15- La colonie de Janat Chamron (1985)
16- La colonie de Kerneth Chamron (1978)
17- La colonie de Nofim, appelée aussi Yousfi (1986)
18- La colonie d’Emmanuel (1981)
19- La colonie d’Ayts Efrayim (1985)
20- La colonie de Rafafa
21- La colonie de Beit Arieh
22- La colonie d’Oranit
23- La colonie de Chair Beit Takfa
24- La colonie d’Ayel Metan, qui a déclaré son existence en 2014

 

a1Israël-20160604-499-1728x800_chttp://reseauinternational.net/en-israel-les-criminels-de-guerre-font-figure-de-modeles-de-vertu/
http://www.planetenonviolence.org/Haine-Et-Barbarie-Le-Vrai-Visage-De-La-Colonisation-Judeo-Sioniste%C2%A0_a3708.html

La colonisation rampante de la Cisjordanie qui a tué le processus de paix d’Oslo peut assimilée à un terrorisme d’état à condamner par les instances juridiques internationales qui restent malheureusement et dans la pratique « juges et parties » …

arton11456-05917

 

 

« Mais bien-sûr que tu peux aller jouer dans la maison du petit Mouloud. Et s’il n’a pas envie, tu prends ça. »

 

 

 

Un texte qui en dit long sur la stratégie judéo-sioniste

… « Tuer par balles ou à coups de couteau, battre à mort, écraser les Palestiniens, voler leur terre, leurs biens et leur eau, raser leurs terres cultivées, arracher leurs arbres, brûler ou voler leurs récoltes, faire des raids dans leurs maisons et bloquer leurs routes sont les formes que revêt cette violence.

Les attaques de colons sont souvent déclenchées de leur propre initiative et sans la moindre provocation de la part des Palestiniens ni la moindre menace à leur sécurité.

  Lors des attaques les colons sont souvent accompagnés de soldats israéliens qui, soit regardent sans tenter d’arrêter les colons, soit même participent aux attaques et protègent les colons. Les colons sionistes sont rarement poursuivis pour leurs attaques terroristes et dans les rares cas où ils le sont, leurs condamnations sont légères. » …

L’éloignement de nombreux palestiniens jugés dangereux de la Cisjordanie vers Gaza ou ailleurs dévoile un peu plus l’objectif à long terme visé par la junte sioniste au pouvoir qui est de faire main basse sur tous les territoires occupés en chassant les palestiniens de manière définitive de leur pays.

 

La multiplication des conditions dans un faux processus de paix n’est imposée que pour gagner du temps permettant d’atteindre cet objectif à peine voilé et conduire l’adversaire à une simple capitulation dans ce qui correspond à une «pax israéliana»; l’apport de plus en plus marqué d’immigrants juifs venant du monde entier ne fait que transformer la région en un volcan prêt à exploser d’un moment à l’autre !

dolphin-20140926 (1)

F35

 

 

 

 

 

 
L’accumulation d’armes de plus en plus destructrices, de nombreux F-35, six sous-marins nucléaires de type Dolphin permettant d‘emporter des missiles de croisière conçus en Israël (à charge nucléaire) livrés par l’Allemagne presque gratuitement, l’installation d’une base US de stockage de grosses quantités d’armes de toutes sortes, des sites de radars et de fusées, la concentration de diverses bases américaines dans les pays limitrophes, tout cela dans le seul but de venir en aide à l’état voyou en cas de pépin genre «octobre 1973» ; toutes ces mesures prouvent que les dirigeants sionistes ne veulent ni même ne pensent un seul instant à la paix !

AMERICAINS  Armements US pour Israel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous ces changements stratégiques préparant la prochaine et inévitable agression américano-judéo-sioniste obligent les états arabes concernés à élaborer une nouvelle approche du conflit vis-à-vis d’un ennemi retors, arrogant et dangereux vu ses visées impérialistes cachées !

L’article présent ayant pour objectif de tracer les grandes lignes de cette éventuelle et nouvelle stratégie arabe.

Un préalable consiste à dresser le bilan de toutes les erreurs commises depuis près d’un siècle et plus particulièrement depuis les 68 ans d’existence de l’état voyou :

–   Remédier à la contradiction du but politique fixé depuis la terrible défaite
de juin 1967 afin de récupérer les territoires perdus et la question qui en
découle « Pourquoi avons-nous été contraints d’être impliqués dans cette
guerre quoique sa préparation par l’ennemi ait été programmée six mois
avant son déclenchement et alors que ces territoires étaient en notre
possession ? Le véritable but du conflit n’était-il pas d’éliminer cette cellule
cancéreuse de manière définitive ; nous avons donc trompé nos soldats en
exigeant le simple retour aux frontières de Juin 1967 alors qu’il fallait s’en
tenir à la libération de TOUTE la Palestine !

–   Ne plus tenir compte de nos engagements avec les instances onusiennes
puisque leurs résolutions ne sont jamais respectées par un ennemi retors et
tricheur et qu’en réalité l’ONU  et la plupart des institutions internationales

sont TOUTES acquises ou infiltrées par lui, aidé en cela par ses alliés
européens et américains.

–   Exporter la terreur dans le camp ennemi en multipliant les opérations suicides
    comme celle de Tel-Aviv provoquant la mort de 4 sionistes ; les prochaines
    devant être plus meurtrières en ciblant les places publiques fréquentées par
    un grand nombre de personnes ; le but étant de démoraliser l’ennemi en
    remettant en cause sa politique sécuritaire et en semant un climat de peur
    créant une panique collective difficilement contrôlable.

–   Concentrer les prochaines attaques au niveau des colonies les plus peuplées
provoquant le plus de pertes humaines rendant la vie des colons
insupportable
.

–   Dans les prochaines confrontations ne pas donner d’importance à nos pertes
     matérielles ou humaines sachant que le prix de la libération des territoires
     sera nécessairement élevé à condition que leurs pertes le soient aussi !

–   Sachant que les intérêts des alliés de notre ennemi restent opposés aux
nôtres et dont le seul but étant d’assurer sa suprématie militaire afin de
prolonger son existence, nous ne devons pas tenir compte de leurs réactions
ou de leurs menaces qui visent uniquement à nous faire peur ou à nous
décourager.

–   Viser les centres vitaux : zones industrielles à forte concentration humaine,
    centrales nucléaires, usines chimiques, aéroports civils ou militaires, sites de
    radars et de surveillance en poussant le plus de personnes à s’abriter dans les
    souterrains pour une longue durée entrainant dépressions nerveuses,
    suicides, état de folie etc …

–   Frapper les intérêts occidentaux en commençant par ceux se trouvant dans
les pays arabes de la région pour les pousser à évacuer la place …

–   Convaincre l’Egypte que ceux qui organisent les attentats meurtriers au Sinaï
     sont ceux-là mêmes qui ont installé, formé, armé et financé les hordes de
     mercenaires en Irak, Syrie, Yémen, Libye voire partout ailleurs …

–   Il faut créer une dynamique de violence sans précédent, atteindre un niveau
de cruauté inégalé depuis le début du conflit puisque notre ennemi a toujours
utilisé ces procédés et commis les massacres les plus atroces … Faisons pareil
vu que c’est uniquement à ce prix que la terre sera libérée …

–   Sur le plan diplomatique nous devons nous rapprocher de la Turquie en
    considérant que les Kurdes cachent secrètement leurs réels objectifs
    d’indépendance sous couvert de fédération, soutenus activement par Israël et
    ses alliés occidentaux pour reconstituer leur état qui ne pourra être qu’un
    second «Israël, ennemi naturel des Arabes et des Turcs, remettant en cause
    leur intégrité territoriale» rejoignant les objectifs américano-sionistes …

–   Malgré un différend de taille qui veut que la Russie de Poutine n’est pas
concernée par l’élimination d’Israël en tant que structure d’état nous ne
devons en aucun cas la considérer comme ennemie, bien au contraire la
Russie est un pays frère, nous comprenons ses intérêts stratégiques dans la
région et resterons dans le même camp qu’elle, notre ennemi commun
restera l’impérialisme occidental et sa création diabolique, Israël.

–   L’américano-sionisme restera notre seul ennemi idéologique mettant en danger notre avenir en tant que nation ; c’est ce « virus » qui aide les Kurdes en les montant contre les Arabes et les Turcs à la fois ; nous devons nous allier pour qu’il n’y ait JAMAIS d’état kurde et nous entraider afin d’éliminer l’intrus Israélien de notre région, considéré uniquement  comme passerelle occidentale pour empêcher tout développement durable de nos états et étouffer notre civilisation arabo-musulmane pour la remplacer par leur prétendue     civilisation judéo-chrétienne en oubliant trop vite ce qui est arrivé au Christ !


–   Israël est un pays né dans l’agression  et même si ce monstre atteint tous ses
    objectifs à moyen terme en gobant tous les territoires arabes occupés, en
    exilant le peuple palestinien il ne s’arrêtera pas là pour des raisons futures
    d’espace vital il reprendra de nouvelles agressions en faisant main basse sur
    d’autres territoires pour les mêmes raisons messianiques !  

–   Profitant d’une guerre permanente, froide ou chaude, entre les grandes
puissances Israël poursuivra sa politique d’occupation des territoires voisins
jusqu’à atteindre ses frontières bibliques du Nil à l’Euphrate, puis viendront
d’autres conflits pour l’eau ou pour des raisons économiques …
Bref cet ennemi doit être éliminé coûte que coûte car il n’a pas sa place dans notre
   région ; pour cela il est urgent de fomenter des troubles  et des soulèvements dans les
   territoire occupés en armant la population et en semant le chaos à la fois économique
   et social afin de provoquer des sorties en masse des hordes sionistes.

–   Mr Mahmoud Abbas devenant inutile doit être écarté de la scène politique et
    ne plus jouer aucun rôle ; une nouvelle direction palestinienne doit être
    placée au pouvoir à la place de l’Autorité Palestinienne actuelle sous forme de 
    gouvernement d’union nationale incluant des personnalités de l’autorité
    palestinienne et de Hamas pour poursuivre le combat dans des conditions
    plus appropriées à une guérilla urbaine secrète en n’exigeant plus de Hamas à
    respecter les accords précédents puisque l’ennemi les a lui-même rejetés en
    les vidant de leur contenu.

–   Créer une véritable Organisation de Libération Nationale qui prendra en charge
le réarmement de la Cisjordanie à partir de fuites provenant de Syrie, d’Iran,
du Hezbollah libanais et pourquoi pas de Chine, de Corée du Nord et de
certains pays d’Amérique Latine amis en sachant qu’il n’est pas nécessaire
d’atteindre la parité avec l’ennemi, un armement efficace minimum restera
suffisant pour atteindre nos objectifs de déstabilisation de l’ennemi.

 

Ce qui nous a fait défaut dans notre combat jusqu’à présent c’est la volonté    politique qui ne peut être assurée qu’à travers un minimum d’organisations    compactes, indépendantes et dont les prérogatives restent bien définies.
–   Des entrainements paramilitaires intensifs doivent être entrepris sur tout le
territoire de manière clandestine quitte à créer des bases souterraines
secrètes; cette organisation sera dotée d’un service de contre-espionnage et
ses activités resteront opaques et connues par très peu de personnes.

–   Mettre fin à la coordination avec l’armée israélienne pour lui assurer le
    maintien de l’ordre en empêchant toute opération de résistance dans les
    territoires occupés ; les forces de sécurité palestiniennes n’ont plus de raison
    d’être et doivent réintégrer l’armée de libération nationale sous forme de
    brigades de commandos.

ba5d4b71-2c62-42f4-a137-14974337d461
https://www.amnesty.ch/fr/pays/moyen-orient-afrique-du-nord/israel-et-territoires-occupes/docs/2013/la-police-de-l2019autorite-palestinienne-abuse-de-la-force

 

–   Procéder à l’élimination physique des traitres sans procès, politiques ou
militaires et cela quel que soit le grade ou la fonction ; les collaborateurs avec
l’ennemi auront un traitement spécial n’excluant ni la torture ni la saisie de
de tous leurs biens avec une dégradation de leur statut social.


Le peuple palestinien ne doit compter en premier lieu que sur lui-même pour
conserver la liberté de décision et d’action.

Cet article devrait aider les Palestiniens à comprendre le jeu et la stratégie de tout un chacun qui ne pense qu’à ses intérêts dans un monde cruel où il reste facile de sacrifier l’autre lorsqu’il ne cadre plus avec ses intérêts, seul critère qui détermine la position de chacun; alors le resserrement des liens entre le Hamas et l’Autorité Palestinienne devient une obligation nationale sans laquelle il n’y a pas de salut ; il devient plus qu’urgent de former un gouvernement d’union nationale et fixer les nouvelles orientations de la politique palestinienne à venir, personne ne fera le ménage à votre place et encore moins les sionistes qui n’agissent que pour approfondir vos divergences pour prolonger un statut quo qui ne servira qu’à occuper plus de terre sans rien vous céder en retour !
http://www.middleeasteye.net/fr/opinions/russie-isra-l-et-syrie-une-v-rit-qui-d-range-172832992