L’unique but de Washington : Diviser la Syrie pour faciliter l’expansionnisme sioniste

 

Le but de Washington est celui de l’état voyou pseudo juif, diviser la Syrie. Rien ne cachera cette diabolique vérité !

 

Ce programme n’a rien de nouveau: Il fait suite à ceux ayant servi à créer des dizaines de forces armées terroristes en Syrie, incluant l’Armée Syrienne Libre (ASL), Daech (l’État Islamique), le Front Ennosra, Les Forces Démocratiques Syriennes, L’Instance de Libération du Levant, L’Armée des Conquérants, l’Armée de l’Islam, les Lions Turkmènes, Les Soldats du Caucase, la Nouvelle Armée de Syrie, la Légion du Levant, les Forces révolutionnaires, les Unités de Protection Populaires (YPG), l’Armée libre d’Idlib, les Brigades de l’Euphrate, l’Épée de Dieu, etc. Et la liste est encore loin d’être exhaustive.

Ce qui est nouveau par contre est la réaction apparente de la Turquie. Le président Erdögan aurait promis de « détruire » cette force kurde pro-américaine qu’il a qualifié de terroriste.

Cette force de près de 19000 hommes, encadrée par 2800 conseillers militaires US (en plus de 1100 militaires d’autres pays de l’Otan) compte renforcer ses effectifs jusqu’à compter 30 000 hommes (déclarations publiques et officielles) même si officiellement, elle ne compterait au 14 janvier 2018 que 230 hommes en cours de formation. En réalité, cette nouvelle force armée à dominante kurde et bénéficiant du soutien logistique et aérien des États-Unis et de ses alliés  le Kurdistan irakien compris) vise à constituer l’armature d’un nouvel État kurde à cheval entre le Nord-est de la Syrie, le Nord-Ouest de l’Irak et le Sud de la Turquie.

Un certain nombre de thèmes sont évoqués de part et d’autre : D’un côté, les partisans du peuplement israélien des territoires occupés considèrent que la terre d’Israël appartient de droit au peuple juif ou à l’État d’Israël, en avançant des raisons religieuses (« Terres données par Dieu »), idéologiques (sionisme), historiques et sécuritaire (sécurité nationale). Certains partisans invoquent une importance stratégique, car les implantations gêneraient les activités de terrorisme palestinien. D’autres s’opposent au transfert de population et à la destruction d’habitations, qui résulterait du démantèlement d’implantations.

D’un autre côté, certains opposants arguent que les colonies elles-mêmes sont un vol de terres qui appartiendrait de droit aux Palestiniens. L’ONU, les divers gouvernements européens arguent qu’elles violent le droit international en rendant la vie difficile aux Palestiniens des secteurs concernés[Lesquels ?]. Une minorité israélienne considèrent que les avant-postes implantés en profondeur au sein des populations arabes posent trop de problèmes sécuritaires (difficultés à les défendre et provocation à l’encontre des Palestiniens). Ils considèrent également que la conservation de territoires implique la naturalisation de plusieurs millions de Palestiniens en majorité hostiles à Israël. Pour ces deux motifs, ce courant de l’opinion se montre assez favorable au démantèlement des avant-postes. Mais l’attachement aux grands blocs de colonies reste également majoritaire[réf. souhaitée].

Selon un rapport de Jeffrey Helmreich de 2003, moins de 2 % de la Cisjordanie est composé de constructions israéliennes (1,36 % selon B’tselem). Ce qui ne constituerait pas un pourcentage suffisant pour empêcher la création d’un État palestinien ou la poursuite du processus d’Oslo, selon un point de vue israélien datant de la même époque. Les implantations ne seraient ainsi pas un obstacle pour un accord de paix parce qu’un nombre conséquent de leurs habitants seraient prêts à être relocalisés en cas d’accord. Plus de 80 % de la population des implantations vivent dans des zones contiguës à la ligne verte et une autre partie vivent dans des zones qui ne sauraient, pour des raisons de sécurité, être évacuées.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colonies_isra%C3%A9liennes_des_territoires_occup%C3%A9s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les faux juifs d’Israël, l’état usurpateur

L’état artificiel dénommé injustement Israël n’a aucune légitimité car sa doctrine est fondée sur le vol et le fait accompli ;

   Ce qui est faux à l’origine le restera pour toujours et les complicités occidentales, annoncées ou secrètes, ne changeront rien à cette réalité ;

   La terre de Palestine appartient historiquement au peuple palestinien, une vérité qui s’imposera tôt ou tard avec le temps ;

   Les mensonges répétés à longueur de journées par les dirigeants sionistes pseudo juifs, d’hier et d’aujourd’hui, utilisent un mysticisme éhonté, fabriqué de toute pièce, dont le puzzle conçu par des efforts fournis pendant plus de deux siècles par les sages de Sion reste facile à reconstituer ;

26219909_949940041837581_2074489012498920163_n

   Il n’y a pas plus de peuple élu que de beurre en broche et pas plus de promesse divine d’une alliance factice avec un dieu dont eux-mêmes n’y ont jamais cru ;

Ces plagiats historiques répétés et utilisés constamment ont fait long feu mais plus personne n’y croit, même parmi les faux juifs d’Israël restés fourbes et menteurs ;
Cette mystique, véhiculée habilement par leurs nombreux médias parsemés partout dans le monde occidental et ailleurs, malgré ses victoires passées, ses incessantes fouilles, n’arrive toujours pas à dissimuler leur péché originel, l’usurpation pure et simple de la terre palestinienne où chaque quartier, chaque place, chaque rue, dévoile son origine historique, celle d’un peuple dont les racines sont plus que millénaires dans leur terre ancestrale ;

26229497_949940138504238_4030207870476144019_n

   Cet état voyou et artificiel ne survivra pas longtemps à ses mensonges qui    constituent l’essence même de sa doctrine inspirée par la citation connue d’un certain Joseph Goebbels, prétendant que plus le mensonge est gros plus il passe ; Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit … »
Il s’agit de la théorisation de ses techniques de propagande utilisées en 1933, au lendemain de l’incendie du Reichtag !

   Elles sont utilisées de nos jours par la junte sioniste pseudo juive qui dirige l’état voyou et qui ne fait qu’appliquer mot pour mot, la politique de leurs anciens bourreaux nazis ;

26239671_949940045170914_2735086089260526628_n

   Passant pour le fondateur du sionisme, Theodor Herzl personnifie l’un des mensonges de cette junte maléfique puisque démenti par les institutions internes de l’organisation sioniste mondiale rappelant à juste titre que le vrai fondateur de ce mouvement diabolique et haineux n’est autre que le révérend chrétien évangéliste américaine William Eugène Blackstone prônant pour un retour des pseudo juifs à leur prétendue terre quittée en réalité d’eux-mêmes, dans le seul but de les convertir au Christianisme, formant par là un qui pro quo caractérisé voire risible, chacun défendant sa propre cause par une entourloupe plutôt comique ;

26734429_949940055170913_8436275632564886394_n

Jamais dans l’Histoire ancienne ou contemporaine, un groupuscule d’illuminés n’a mieux réussi à berner un monde occidental disposé à tout gober dès qu’il s’agit des pseudo juifs qu’ils ont raillé, haï, traîné dans la boue puis finissant par les gazer ou les cuire à petit feu dans les fours !

   Aujourd’hui, les hordes sionistes pseudo juives financées et armées par ces mêmes crapules de l’Occident impérialiste guidé par la plus grande dictature militaire que l’Humanité ait engendré, imposent par la seule force des armes, l’occupation d’une terre qui ne leur appartient pas en construisant à la va-vite, avec la complicité de l’Occident soi-disant chrétien et de la détestable force réactionnaire arabe, des centaines d’implantations illégales pour imposer le fait accompli et croire s’en tirer ainsi ;

Basant leur légitimité sur la seule force militaire importée, ces hordes sionistes ne font que leurrer leur peuple en creusant sa propre tombe ;

   Dans sa « Gaya scienza », Nietzsche avait déjà rappelé dans l’article 126 que les explications mystiques passent pour profondes, la vérité est qu’elles ne sont pas même superficielles ; Comme il avait vu juste !

 

   Exploitant honteusement les craintes et la peur de lendemains incertains d’un peuple inventif et honorable mais encore traumatisé par les horreurs de la période nazie, les hordes sionistes pseudo juives, manipulées par des dirigeants corrompus jusqu’à la moelle et faussement qualifiés de Sages de Sion, sont sur le point de spolier tout un peuple en le chassant de sa terre ipso facto et manu militari, sous prétexte d’un mensonge caractérisé, le retour à Sion !!!

 

Quelques lectures comme repères

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Un-candidat-au-congres-americain-declare-que-l-Holocauste-est-le-plus-grand-mensonge-de-l-histoire-14803.html

http://laveritetoutecrue.fr/le-talmud/

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon

https://lesmoutonsenrages.fr/2014/08/22/sauver-les-juifs-du-sionisme-2/

http://stopmensonges.com/pourquoi-le-mouvement-sioniste-a-besoin-de-lantisemitisme/

l’erreur d’approche de la diplomatie arabe pour résoudre le problème palestinien : Confondre entre colonisateur et usurpateur !

En Palestine nous ne devons pas parler de décolonisation comme cela s’est passé en Afrique du nord avec la France ;

Il s’agit d’une erreur éthymologique confuse voire dangereuse puisqu’elle enterrine une usurpation caractérisée ;

C’est une sorte de normalisation (tatbiye) plutôt vicieuse qui légitime des régimes parachutés par une volonté étrangère, celle de l’occupant et non par le choix démocratique des peuples de la région ;

En Palestine décoloniser revient à partager la terre entre un usurpateur venu d’ailleurs et le propriétaire légal du pays ;

Toute l’erreur politique monumentale et stratégique des élites arabes se situe là et cela par faiblesse, par incompétence ou par lassitude !

Je rejoins l’idée de feu Hafez Al Assad qui nous rappelait que si nous sommes incapables aujourd’hui de chasser l’occupant sioniste pseudo juif par la force, laissons cette tache aux générations futures sans nous engager dans des processus pacifiques scabreux voire réduits à une simple trahison !

La solution réside dans les trois NON de Karthoum :
La solh, la aatiraf, la tafaouidh (ni paix, ni reconnaissance ni négociation) ;

Tout le reste revenant à une simple CAPITULATION !!!

Les cartes parlent d’elles-mêmes !!!

expansionnisme-sioniste

Ce qui est prévu par l’américano-sionisme est exactement ce qu’il faut refuser !!!