Israël , un danger mondial …

Vu son passé douteux, son alliance hors du commun avec les États-Unis essentiellement militaire incluant des projets très avancés de haute technologie, son rôle actif, sournois et non démenti que ce soit en Ukraine avec son soutien au gouvernement fantoche de Kiev ou en Syrie en soutenant activement les mercenaires de Daech, Israël ne peut être en aucun cas une amie de la Russie.

http://rha.revues.org/3343

Toute la politique de l’Administration américaine ne vise qu’à isoler la Russie en vue de l’affaiblir et la confiner à jouer un rôle secondaire dans la conduite des affaires mondiales ; ce lien diabolique avec l’état voyou n’est pas dû au hasard, il vient de loin c’est-à-dire depuis la création des États-Unis et par étapes successives où le rôle des banquiers juifs a pris une importance démesurée voire excessive en faisant main basse sur la Réserve Fédérale ; ainsi par l’argent et les banques qu’ils possèdent ils ont pu facilement contrôler le système électoral américain et élire les présidents de leur choix en finançant leurs campagnes électorales, financement sans lequel ils n’ont aucune chance d’être élus ; infiltrant l’Administration américaine par une armée de cadres supérieurs sortant des grandes universités et occupant les postes clés décisionnels à tous les niveaux des organismes les plus influents de l’état fédéral tels que la Maison Blanche, le Congrès, les partis républicain et démocrate, l’Armée, les Loges maçonniques, les Multinationales possédées par les milliardaires juifs tels Rothschild, Rockefeller, Soros … tous ces réseaux judéo-sionistes ont permis de neutraliser l’ensemble des décisions politiques américaines en les canalisant toujours au profit d’Israël qui exploite à fond cette situation avantageuse ; cette alliance est irréversible et semble durer à VIE.

Sharon
c’est ce qui explique sans ambiguïté possible le terme utilisé par Barak Obama pendant son fameux discours du Caire qualifiant les relations avec Israël comme indestructibles « Unbreakable ».

http://reseauinternational.net/le-plan-americain-pour-aneantir-la-russie-en-syrie/

C’est pour ces raisons que Vladimir Poutine ne doit se faire aucune illusion sur le comportement hypocrite des dirigeants sionistes de Tel-Aviv ; ces gens ont choisi leur camp de manière définitive car c’est pour eux une question de vie ou de mort et c’est ce qui explique bien leur rôle en Ukraine, dans les républiques musulmanes de l’ancienne Union Soviétique, leur soutien à tous les niveaux et non démenti aux mercenaires de Daech restant toujours aux côtés des impérialistes américains.

http://info-palestine.net/spip.php?article14928

Israël est conçu depuis le début de sa création en tant que base militaire américaine avancée au Moyen-Orient, une sorte de porte-avion utilisé pour détruire les états arabes voisins et les mettre sous la botte américano-sioniste ; une fois ce but acquis et L’état voyou transformé en puissance régionale voire mondiale, ils braqueront tous leur efforts pour détruire la Russie et isoler encore plus la Chine en réveillant le problème du Tibet, cette bombe à retardement qu’ils feignent d’oublier !

http://www.alterinfo.net/Revelations-choc-sur-le-11-septembre-La-Russie-ouvre-ses-dossiers-sur-le-11-Septembre-nucleaire-et-la-proliferation_a107069.html

Tenant compte de ces programmations sataniques Israël doit être considéré comme un ennemi dangereux de la Fédération de Russie et donc être combattu comme tel tout autant que États-Unis d’Amérique voire détruit de manière non frontale mais par coups de boutoir lents et progressifs ; cet ennemi est trop proche de la Russie et possède des moyens puissants, connus ou bien dissimulés qui font qu’il doit être pris au sérieux d’autant plus que dans une guerre ouverte l’Occident impérialiste sera derrière lui avec toutes ses forces ; la Russie devrait reconstituer illico presto une organisation fortement armée rappelant celle du Pacte de Varsovie et regroupant les états du BRICS et toutes les force du front de la résistance pour contrer les menaces et l’arrogance de l’OTAN.

https://strategika51.wordpress.com/2015/10/02/syrie-duel-aerien-entre-des-sukhoi-su-30-sm-russes-et-des-f-15-israeliens/

Au Moyen-Orient les forces armées qui s’accumulent et qui se font face prouvent bien que la crise de Syrie peut se transformer rapidement en un conflit généralisé dont les conséquences restent imprévisibles mais que l’impérialisme occidental et Israël souhaitent pour sortir des crises dans lesquelles ils pataugent depuis longtemps et à auxquelles ils n’ont pas de solutions exceptée la guerre ; les deux guerres mondiales précédentes sont là pour le prouver !
Israël en tant que foyer judéo-sioniste à visée talmudique et franc-maçonne est un danger mondial et un ennemi mortel, sournois et traître pour toute l’humanité, soutenu par les forces du mal rassemblées autour de l’Empire américain en gestation afin d’imposer le gouvernement mondial ayant Jérusalem pour capitale et revenir à un monde unipolaire, doit être considéré comme un ennemi devant être combattu sans quartier ni hésitation !!!

L’élimination de Bachar Al Assad ou la partie visible de l’iceberg …

Poutine et Obama deux regards

 

L’insistance hystérique du gouvernement judéo-sioniste américain de vouloir se débarrasser du président Bachar Al Assad n’est rien d’autre qu’une machination, un subterfuge malhonnête dont le seul but est de le remplacer par une marionnette qui par la suite mettra en place un gouvernement fantoche à sa solde, composé de membres du régime baasiste actuel les plus soumis et de personnalités d’une opposition trafiquée, disposé à accepter le principe de la balkanisation de la Syrie en trois régions autonomes, alaouite, sunnite, kurde pour permettre d’une part à l’allié judéo-sioniste de poursuivre son projet de colonisation de la Cisjordanie et d’expulsion des Arabes israéliens de 1948 vers la Jordanie et d’autre part d’entériner l’annexion du Golan syrien de 1981 ; les Etats-Unis arment les Kurdes pour préparer cette balkanisation de la Syrie.

 

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/general-pinatel-le-grand-51752

 

Ariel Sharon a souvent répété que l’indépendance de l’état sioniste décidée par Ben Gourion en 1948 ne sera achevée que par cette expulsion massive des Arabes israéliens de 1948 ; cette balkanisation sera suivie officiellement par celle de l’Irak en trois entités, chiite, sunnite, kurde qui existe déjà sur le terrain.

http://www.france-palestine.org/Palestine-1948-l-expulsion

 

http://www.alterinfo.net/QUE-VEUT-ISRAEL-La-disparition-de-la-Palestine_a43802.html

carte-syrie-irak-FR-07-68552
Le gouvernement fantoche syrien devra prendre ses distances de la République islamique d’Iran et cesser de livrer des armes au Hezbollah libanais ce qui permettra à l’état voyou de faire main basse sur les terres fertiles du Sud-Liban après avoir détruit cette organisation jugée terroriste par l’Empire.

http://humanisme.blogspot.com/2015/12/poutine-obama.html

https://www.youtube.com/watch?v=qQReFPWFprU

Il reste évident que cette balkanisation de la région du Moyen-Orient complétée par celle de l’Afrique du Nord est une étape nécessaire à l’affaiblissement par encerclement de la Fédération de Russie et de la Chine qui représente le but final de toute cette entreprise de domination de l’Occident impérialiste dirigé par les Etats-Unis ; Daech n’est qu’un moyen provisoire pour asseoir cette domination de manière définitive et permettre le retour à un monde unipolaire qui reste une condition sine quoi none sans laquelle le gouvernement mondial visé avec Jérusalem unifiée pour capitale et son temple restauré ressemblera à un mirage difficile à atteindre ; Daech et son état islamique « bidon » seront ensuite anéantis.

http://lucien-pons.over-blog.com/2015/10/a-quoi-jouent-les-americains.html

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/vladimir-fedorovski-ex-diplomate-51113
L’unique demande répétée par tous les dirigeants occidentaux de l’insistance à écarter Bachar Al Assad n’est que la partie visible de l’iceberg qui cache l’ensemble de ce projet impérialiste criminel et malsain !  

 

L’Amérique et sa politique machiavélique du chaos et de la destruction en Syrie …

Les Maîtres du Monde

Image

© DonkeyHotey for Flickr.com

[Il y a] « trois façons d’influencer la politique étasunienne : faire des dons aux partis politiques; créer des groupes de réflexion; et prendre le contrôle des médias. » Haim Saban, milliardaire pro-israélien et pourvoyeur majeur de fonds politiques, et conseiller de la candidate à la présidentielle américaine Hillary Clinton, (en 2009).

[Il existe] « un mémo [au Pentagone] qui décrit la façon dont nous [les USA] allons prendre le contrôle de sept pays en cinq ans, à commencer par l’Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et, pour terminer, l’Iran. » Le général Wesley Clark, ancien commandant suprême des forces alliées de l’OTAN (1997-2000), (lors d’une entrevue, le 2 mars 2007).

« Ensuite, les politiciens vont inventer des mensonges crasses, blâmant le pays qu’ils veulent attaquer, et tous les citoyens absorberont ces faussetés, leur conscience étant apaisée, et ces mensonges crasses seront diligemment étudiés, et ils refuseront d’examiner toutes autres réfutations. » Mark Twain (1835-1910), auteur et satiriste américain.

La situation chaotique qui prévaut présentement en Syrie, un pays de 22 millions d’habitants, laquelle a provoqué la mort de quelques 220 000 syriens et créé de 6 à 8 millions de réfugiés, lesquels fuient présentement vers l’Europe, est des plus déroutante.

D’un coté, le gouvernement étasunien de Barack H. Obama a transgressé ouvertement le droit international en soutenant d’une manière active et en l’armant une insurrection et une guerre civile contre le gouvernement de Bashar al-Assad en Syrie. De l’autre, ce même gouvernement étasunien fait mine de considérer illégitime l’organisation terroriste de l’État Islamique (EI), soutenue de l’extérieur par la mouvance sunnite, et déclare vouloir la « dégrader et la détruire » à l’aide de bombardements.

NAISSANCE_EIIblogue

Si un gouvernement étranger voulait détruire un pays et le mettre en ruines, ce serait probablement la chose à faire, car c’est ce que le gouvernement étasunien a fait au cours des dernières années en soutenant les protestations contre le gouvernement syrien et en fomentant un soulèvement contre ce même gouvernement, selon le modèle des révolutions colorées que la CIA a parrainées dans plusieurs autres pays (révolution des roses en Géorgie en 2003, orange en Ukraine en 2004 et en 2014 et des tulipes au Kirghizistan en 2005, etc.). Pour cette raison, on peut dire que le gouvernement américain a facilité, directement et indirectement, la montée de l’extrémisme islamique au Proche Orient, dans l’espoir que ce dernier réussisse à renverser le régime séculier de al-Assad.

https://www.youtube.com/watch?v=xBCUzOxHHIo

Dès le début, donc, la position étasunienne au Proche Orient a été des plus ambivalente, des plus irresponsable, des plus inconsistante, des plus incohérente, des plus mal pensée, des plus indécente, des plus insensée, des plus destructrice et des plus immorale, car elle a fortement contribué à déstabiliser l’Irak et la Syrie, en plus de faire des millions de victimes et de faciliter la montée du monstre psychopathe qu’est l’EI.

En effet, le chaos que les interventions extérieures ont provoqué en Syrie semble être une répétition de ce que le gouvernement Obama-cum-Hillary Clinton a fait dans un autre pays de la région, soit la Libye, lorsque ce dernier pays a été déstabilisé et détruit de fond en comble par une intervention extérieure, et réduit à un état d’anarchie. C’est aussi une répétition de ce que le gouvernement de George W. Bush a fait en Irak avec son incursion militaire de 2003, dans le but d’effectuer illégalement par la force un changement de régime dans ce pays, pays qu’il a laissé ensuite complètement détruit et dysfonctionnel. Toutes ces interventions ont produit des catastrophes humaines innombrables.

Détruire des pays, en dehors de tout cadre légal et sans aucune empathie pour la souffrance humaine de millions de gens semble avoir été la politique officielle du gouvernement des États-Unis au cours des vingt dernières années, et cela continue, qui ce soit qui siège à la Maison Blanche à un moment donné, qu’il soit Républicain ou Démocrate.

https://youtu.be/zXcu29fFs2M

On voit ici un modèle que même les cerveaux les plus mal informés et les plus malhonnêtes ou les plus obtus ne peuvent manquer d’observer. Nous savons tous que cela a commencé il y a une vingtaine d’années avec le plan très médiatisé d’une clique pro-Israël néoconservatrice, laquelle s’est retrouvée comme par hasard à conseiller les gouvernements américains successifs, à commencer par le gouvernement de George H. Bush de 1989-1993. L’objectif premier de ces néocons était de remodeler et de transformer (c.-à-d. déstabiliser et détruire) l’ensemble des pays arabes du Proche Orient, en provoquant l’effondrement et la désintégration des pays voisins d’Israël (l’Irak, la Syrie, la Libye, etc.), et en utilisant pour ce faire la puissance militaire américaine et celle de l’OTAN.

Afficher l'image d'origine
Et de nos jours, le gouvernement Obama travaille ardemment à détruire délibérément et d’une manière immorale le pays de la Syrie, et cela prétendument pour plaire au gouvernement israélien et aux gouvernements d’autres alliés tels celui du régime totalitaire wahhabite de l’Arabie saoudite et celui de plus en plus islamiste de la Turquie. Tout comme il n’y avait aucune organisation al-Qaïda en Irak avant que le gouvernement de Bush-Cheney envahisse le pays en 2003, il n’y avait pas d’Etat islamique (EI) en Syrie avant que les USA et leurs alliés ne s’appliquent, à compter de 2011, à soutenir l’insurrection contre le régime syrien d’al-Assad.

Entouré de ses conseillers néoconservateurs, sans doute nommés à ces postes stratégiques sur la recommandation de riches contributeurs politiques, le président Barack H. Obama donne le triste spectacle d’un homme politique qui s’est graduellement transformé en une image conforme de George W. Bush, se servant de mensonges et de faux prétextes pour justifier une politique américaine incohérente et déstabilisatrice au Proche Orient.

http://reseauinternational.net/leo-strauss-maitre-a-penser-des-neo-conservateurs-criminels/
Tantôt, il déclare que la politique de son gouvernement consiste « à dégrader et à détruire » le Califat meurtrier qu’est l’EI; plus tard, il donne son appui tacite ou explicite au président démagogue de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, d’attaquer avec des avions de combat F-16 la seule force crédible sur le terrain pour lutter contre l’EI, en dehors des forces armées des gouvernements irakiens et syriens, soit les milices kurdes.

Et quand le gouvernement russe de Vladimir Poutine veut apporter un soutien au gouvernement syrien assiégé de Bachar al-Assad, ce dernier étant encore le gouvernement légitime de ce pays soit dit en passant, le président étasunien de Barrack H. Obama non seulement dénonce un tel appui, mais il va jusqu’à enjoindre la Russie ne pas le faire, affirmant curieusement que les efforts de la Russie pour soutenir le gouvernement syrien contre l’EI sont « voués à l’échec »! Quelle stratégie et quel échec? On aimerait bien le savoir.

En effet, si le président Obama était vraiment sérieux quand il dit vouloir « éradiquer » le cancer médiéval terroriste qu’est l’EI, comme il le prétend, on pourrait penser qu’il devrait logiquement accueillir toute collaboration pour atteindre cet objectif, qu’une telle collaboration vienne de la Russie ou de l’Iran, ou de tout autre source. Mais non ! M. Obama dit plutôt que cette contribution à la solution du problème syrien n’est pas du tout la bienvenue, alors même que les assassins de l’EI consolident leur contrôle sur une grande partie de la Syrie et de l’Irak, et qu’ils continuent de décapiter et de persécuter les Assyriens chrétiens, les chiites et les autres groupes ethniques. Le résultat bien sûr est la création de millions de réfugiés que seule l’Europe semble prête, bien qu’à contrecœur, à recevoir, après qu’ils ont été expulsés de la Turquie, du Liban ou de la Jordanie, et après que les autres pays arabes parmi les plus riches de la région, tels l’Arabie saoudite et le Qatar, etc., leur ferment les portes.

Cela n’a aucun sens. —Quand M. Obama est-il sincère? Quand il dit que les attaques de sa « coalition » et de l’OTAN en Syrie visent à « éradiquer l’EI », ou quand il dit qu’il n’a aucune autorité légale pour provoquer un changement de régime d’inspiration néoconservatrice en Syrie » ?

Si le Président Obama ne veut pas combattre les terroristes de l’al-Qaïda, le groupe derrière les attaques du 9/11, et son proche allié l’État islamique (EI), il devrait à tout le moins permettre que ceux qui veulent se battre contre eux le fassent. Aujourd’hui, il semble beaucoup plus soucieux d’entraîner et d’armer des petits groupes de soi-disant rebelles syriens islamistes dits « modérés », (et qui n’ont aucune chance en enfer de prendre le contrôle du gouvernement syrien), que de combattre sérieusement les terroristes d’al-Qaïda et de l’État islamiste (EI), car ce sont eux qui prendraient le pouvoir en Syrie si le gouvernement d’al-Assad en venait à tomber. Au contraire, depuis des mois M. Obama a fait de son mieux pour neutraliser les efforts des Kurdes, des Iraniens et des Russes, en plus de mettre des bâtons dans les roues du gouvernement d’al-Assad, dans leur lutte contre les terroristes islamistes. Pourquoi? Quelqu’un pourrait-il lui demander pourquoi ? Et, dans quel but ?

Les frappes aériennes US en Irak et en Syrie contre les terroristes islamistes ont été jugées inefficaces depuis le début, et l’EI en a fait la démonstration en poursuivant son expansion, sans doute parce que ces attaques très sélectives n’ont jamais été une priorité pour le gouvernement de Barack H. Obama. Elles ont servi plutôt à camoufler en secret et d’une manière tout à fait malhonnête le véritable objectif des bombardements US-OTAN pour jeter de la poudre aux yeux.

En fait, cet objectif ne vise pas à prioriser la destruction de l’EI ni même à le repousser, mais vise plutôt à provoquer illégalement un changement de régime en Syrie. Cela se fait par l’appui accordé à des groupes différents de rebelles islamistes au fil du temps. C’est là un jeu dangereux. C’est une politique qui semble avant tout motivée principalement par des considérations économiques grossières, soit de permettre la construction de pipelines à travers la Syrie à partir du Moyen-Orient vers l’Europe, la Turquie et Israël.

La politique machiavélique des États-Unis est non seulement de déstabiliser et de détruire l’ensemble du Proche Orient, elle est maintenant sur le point de déstabiliser et détruire l’Europe elle-même avec des millions de migrants et de réfugiés fuyant le chaos qui a découlé de l’invasion américaine de l’Irak en mars 2003 et de son soutien et celui de ses alliés à l’insurrection en Syrie depuis 2011.

Les pays européens ont déjà suspendu l’Accord de Schengen en matière de liberté de circulation des personnes au sein de l’Union européenne (UE), et il faut prévoir à ce que d’autres décisions stratégiques similaires de désintégration européenne par les Etats membres soient pris dans les prochains mois, si l’avalanche de migrants et de réfugiés se poursuit sans relâche depuis le Moyen-Orient et l’Afrique du nord.

Depuis que les néoconservateurs dominent la politique étrangère américaine, les interventions militaires étasuniennes dans le monde ont été une source de grande instabilité et de destruction dévastatrice. Elles ont produit désastre sur désastre, avec des centaines de milliers de morts et des millions de personnes déplacées et appauvries, contraints en bout de ligne à l’exil.

Jusqu’à présent, au moins trois pays ont été complètement détruits, à savoir l’Irak, la Libye et la Syrie, et c’est sans compter le carnage qui se passe en Afghanistan. Au Yémen, avec le soutien des Etats-Unis, les bombardements de l’Arabie Saoudite ont déjà réduit la population à un état de précarité aussi extrême qu’en Syrie.

Les politiciens US et le gouvernement étasunien d’Obama ne peuvent pas fermer les yeux et se laver les mains devant ce désordre chaotique parce ce sont eux qui l’ont commencé, et pour cette raison, ils ont une responsabilité particulière de l’enrayer et de le corriger, en contribuant à ramener la paix et l’ordre dans cette partie du monde.

Si le gouvernement séculier d’al-Assad en Syrie est un jour renversé et remplacé par un pouvoir fanatique islamiste, et si des meurtres de vengeance et des massacres des syriens chrétiens, des alaouites et des druzes en résultaient, ce sera en grande partie le résultat des politiques impérialistes et confuses du tandem USA-OTAN. —Le Président Barack H. Obama et d’autres politiciens américains et européens devront alors assumer une grande responsabilité personnelle pour ces tueries. Ce n’est pas là une mince affaire.

la mondialisation ou l’impérialisme appliqué à l’échelle mondiale …

Pour parler franchement et de manière accessible à tous quelque soit leur niveau intellectuel et leur appartenance sociale, le nouvel ordre mondial tant désiré par la haute finance, les banksters judéo-sionistes pour la plupart et les organisations secrètes auxquelles ils font allégeance se réduit à une « enculade à chaud sans vaseline » où les peuples se font littéralement « bouffés » par des élites cupides au service d’un monde capitaliste rapace comme des hordes de hyènes assoiffées de sang et de chair fraîche pour leur seul profit; ces gens sont des malades qui rêvent de domination totale à l’échelle de toute la planète au nom d’un nouvel ordre mondial broyeur des nations, destructeur des religions et semeur de désordre mondial généralisé à leur unique profit.

on vit dans un monde inconscient des dangers qui le menacent et tous ces soi-disant changements ne sont que manipulation et tromperie orchestrées par ceux qui possèdent l’argent; la mondialisation est la plus grosse arnaque de tous les temps !!!

https://legrandreveil.wordpress.com/2013/02/26/pourquoi-la-masse-acceptera-le-nouvel-ordre-mondial/

http://blog.lefigaro.fr/hightech/2009/01/le-grand-complot-mondial-episo-2.html

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/10/22/20-faits-de-plus-qui-prouvent-que-le-krach-total-est-reellement-en-approche/

Tous les mensonges du capital international possédé et contrôlé totalement par le judéo-sionisme mondial dans le seul but de l’établissement d’un gouvernement mondial ayant pour capitale Jérusalem et se ramenant à la domination d’une MAFIA juive passant nécessairement par une balkanisation du monde …

http://reveillonsnous.free.fr/

Cet objectif malsain fixé par des cerveaux malades nécessite  une destruction planifiée des états-nations du Moyen-Orient qui explique bien les guerres contre l’Irak, la Syrie, le Yémen, la Libye et certainement d’autres états allant jusqu’à isoler puis menacer directement la Fédération de Russie et la Chine populaire; pour cela il faut réunir le plus d’états réactionnaires complices de cette machination tels que la Turquie, l’Arabie Saoudite, les autres états du Golfe déjà soumis, Israël, certains états essentiellement musulmans qui dépendaient de l’ancienne URSS, ainsi que la Pologne, la Roumanie et tous les états déjà ralliés à l’OTAN;  en réalité il s’agit d’un véritable front préparant la 3e guerre mondiale pour imposer un monde UNIPOLAIRE conduit exclusivement par les États-Unis (We are the World !).

à partir des états du BRICS  et d’autres états acceptant de s’y rallier la Russie de Poutine devrait prendre l’initiative pour créer une nouvelle organisation militaire puissamment armée dans le style du Pacte de Varsovie mais à plus grande échelle afin de faire face à l’arrogance de l’OTAN et cela demande du temps, des armes et des fonds nécessitant la participation active de tous ses membres avec une synchronisation des entraînements militaires et de multiples manœuvres  sur tous les fronts pour marquer sa présence et délimiter des lignes rouges à l’ennemi.

La présence militaire massive russe en Syrie doit être permanente et transformer cet état courageux et allié en puissance régionale capable de clouer au sol l’arrogante armée judéo-sioniste qui bénéficie d’aides multiples et sans limite de l’impérialisme occidental notre UNIQUE ENNEMI à nous TOUS et qui après avoir créé le terrorisme islamique dénommé DAECH, la NOSRA … l’utilise sournoisement pour atteindre ses objectifs de domination sous prétexte de mondialisation !!!

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :