Le temps nous apprend que nous sommes peu de chose … ou la futilité de la vie …

 11137021

Mustapha Ben Mansour
01/09/2015


Auvergne

http://jardin-du-bonheur.skynetblogs.be/archive/2012/12/02/la-vie-texte-de-charly-chaplin.html
Vivant dans un pays que j’aime et qui m’a vu grandir j’ai pu par un moment d’intense lucidité que pris chacun individuellement nous ne sommes RIEN !

Mon pays, plongé dans la tourmente d’un « bizarre printemps, pseudo révolutionnaire » compte 13 millions d’habitants, incluant 2 millions « d’étrangers » essentiellement nos frères libyens victimes de la convoitise humaine !

Sur ces 11 millions de compatriotes tunisiens et sans exagérer 10.995.000 ne me connaissent pas, restent quelques 5000 personnes qui m’ont peut-être connu lors de mes 32 années d’actives dans l’enseignement ; 4000 d’entre elles se souviennent de moi de manière floue voire très incomplète vu le passage d’un temps ingrat ; sur les 1000 personnes restantes 900 sont absorbées par la tourmente des nécessités quotidiennes et d’une vie de plus en plus monotone voire médiocre, ces gens-là ne faisant malheureusement que survivre et non pas vivre !

 1326340116   4194963949

Restent deux douzaines de personnes de liens parentaux dont les trois-quarts vivent à l’étranger, à Paris plus précisément ou en Tunisie mais bien loin de ma femme et moi ; que reste-t-il finalement ?

mon-amie-la-rose-copie

Mes proches voisins de la Petite Ariana à qui je dis tout simplement « bonjour ou bonsoir » par politesse et éducation ; celle qui me connait, disons le plus d’entre eux, ma femme dont la compagnie va probablement m’être fidèle jusqu’au bout du voyage …

Tout ceci pour en venir à la conclusion que nous sommes toujours seuls malgré les sept milliards de créatures qui habitent la planète et qui ne font que s’entretuer pour des futilités ou des mesquineries jusqu’à la catastrophe finale, à l’Apocalypse due à la bêtise humaine !

Ceux que j’ai connus et qui ont disparu sont bien plus nombreux que ceux que je connais et qui ne me connaissent pas.

Mon petit message me rappelle le texte sur « l’Infini et le Néant » dans les Pensées
de Blaise Pascal … L’Infini n’étant pas à notre portée reste le Néant …

http://www.bacdefrancais.net/pascal-deux-infinis.php

Mes amis il nous faut beaucoup de tolérance car il n’y a qu’elle capable de nous sauver, bref … Basta ! Finies les tracasseries, le jeu n’en vaut pas la chandelle en vous rappelant que très bientôt je vous interpellerai d’un autre monde où n’y règne ni chicanerie ni tracasserie … Votre ami Mustapha Ben Mansour qui vous aime bien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s