Double fin de l’hégémonie impérialiste occidentale et du sionisme mondial …

BEN

 mort des USAUSA-IS

Dans la prochaine guerre préparée par l’armée israélienne pour tenter de répéter le scénario de juin 1967 sur le plateau du Golan et au Sud-Liban en simulant une attaque sur la Syrie mais en réalité contre le Hezbollah en le surprenant par le flanc Est de la Bekaa au moyen d’une blitzkrieg classique supposant plusieurs attaques massives de l’aviation dotée de F15, F16 et F35 fraichement arrivés des USA suivant la doctrine du « Shock and awe » (choc et effroi) consistant en une domination rapide basée sur l’écrasement de l’adversaire à travers l’emploi d’une très grande puissance de feu afin d’annihiler sa volonté de combat n’est plus de mise car vu le nombre impressionnant de fusées possédées par le Hezbollah cette stratégie devient caduque et inopérante sur le terrain.

Cette prochaine guerre à venir contre le Hezbollah libanais ne pourra être qu’apocalyptique et tout l’armement accumulé depuis une dizaine d’années par Tsahal ne changera pas le cours des évènements fondé sur des données permanentes qui imposent une retenue et cela depuis la guerre de juillet 2006, il y a déjà presque 10 ans.

Ce qui prouve bien qu’Israël ne se lancera jamais dans une guerre dont les conséquences ne sont pas garanties à l’avance, c’est une question de vie ou de mort pour lui ; POURQUOI ?

Restant un homme sage dans un environnement américain aveuglé par sa puissance militaire, Mr Kerry a donné un début de réponse en prévenant les dirigeants sionistes que toute attaque contre l’Iran de manière unilatérale pour forcer une intervention américaine reste un acte suicidaire et dramatique, mais ce qu’il ne dit pas c’est que ce sera pareil même avec le Hezbollah et ceci pour les raisons suivantes relatives aux quatre talons d’Achille d’Israël :

1)   Le complexe chimique d’Haïfa s’étendant sur une grande superficie sera détruit dans les minutes qui suivent l’attaque programmée vu que les drones du Hezbollah ont des détails précis sur les cibles déjà répertoriées.

2)   La région de Tel-Aviv qui est habitée par une bourgeoisie rentière qui se prélasse au soleil sur la plage par habitude depuis 67 ans dans une insouciance totale de ce qui peut lui arriver de dramatique reste une cible facile à atteindre par les fusées du Hezbollah sans riposte efficace de l’armée sioniste pour empêcher le massacre projeté suivant le principe « œil pour œil, dent pour dent ».

3)   La présence de deux centrales nucléaires dans la région de Dimona dans le Néguev qui seront bombardées au cours des affrontements sans merci que les adversaires seront amenés à se livrer constitue un danger mortel pour l’état sioniste sachant que les populations arabes ont de nombreux lieux où se replier ce qui n’est pas certain pour eux à part le retour en Europe, endroit d’où ils sont venus comme l’a très bien formulé Helen Thomas.

4)   La vulnérabilité de la population israélienne qui n’a jamais subi de grosses pertes humaines et qu’elle ne pourra pas les supporter, Hassen Nasrallah a déjà prévenu les dirigeants sionistes que la destruction d’un immeuble à Beyrouth sera suivie par la destruction de dizaines d’immeubles à Tel-Aviv ; tout ceci a été dit, ils ne pourront pas dire qu’ils ne le savaient pas mais ils continuent à le cacher à leur peuple en le trompant par la poursuite de la colonisation comme si de rien n’était !

 Dimona   La guerre mentale perpétuelle

Le temps des blitzkriegs est révolu car avec la centaine de milliers de fusées du Hezbollah l’opportunité d’une répétition de la guerre de 1967 fait partie du passé et les gens n’auront même pas le temps de fuir de zones prêtes à flamber, les américains le savent et ne peuvent l’empêcher eux qui sont sortis de justesse du guêpier irakien sans trop de casse si ce n’est l’aide de l’Iran ; cela ne suffit pas de multiplier le nombre de think tanks lorsqu’au même moment ils sont aveuglés par une idéologie religieuse sioniste qui parasite leur esprit sinon qu’est-ce qui les empêcherait de restituer toutes les terres usurpées en juin 1967 et permettre la création d’un état palestinien viable ayant Jérusalem-Est pour capitale, ce qui constituerait une sortie honorable pour tous et éviterait le désastre à la « Samson et Dalila ».

        MenacesPortée

 Comme l’a bien dit Hassen Nasrallah, la prochaine guerre va changer la donne au Moyen-Orient mais les Judéo-sionistes n’en sont pas conscients tout comme leur maître, les États-Unis d’Amérique aveuglés par leur puissance militaire pour satisfaire leur phobie représentée par la gouvernance mondiale où ils resteront les seuls vainqueurs dans un monde qu’ils souhaitent unipolaire en clamant haut et fort « à nous toutes les richesses du monde rejoignant ainsi l’idéologie de domination judéo-sioniste en persistant dans le rôle de victime permanente !

Leo straussEn choisissant des objectifs irréalisables la stratégie néoconservatrice fondée sur la philosophie politique de Leo Strauss, peu différente de celle de Schmitt et affirmant les trois points suivants va mener l’Occident à sa perte :

1)    Les nations tirent leur force de leurs mythes indispensables pour gouverner les peuples, pour les Judéo-sionistes c’est le mythe de la terre promise.

2)    Les mythes nationaux n’ont pas de rapport nécessaire avec la réalité historique, il s’agit de constructions culturelles que l’État a pour devoir de diffuser.

3)   Pour être efficace, tout mythe national doit être fondé sur une distinction claire entre le bien et le mal, tirant sa force cohésive de la haine d’un ennemi de la nation.

Comme l’admettent Abram Shulsky et Gary Schmitt, pour Leo Strauss, « la tromperie est la norme en politique », règle qu’ils appliqueront en fabriquant, au sein de l’Office of Special Plans (OSP), le mensonge des armes de destruction massives de Saddam Hussein pour mener la guerre du Golfe ; c’est exactement ce que font les dirigeants sionistes en répéter de manière permanente « une terre sans peuple pour un peuple sans terre » ou « il n’y a pas de vis-à-vis avec qui négocier pour rendre les terres de juin 1967» ou « la terre promise par un certain Yahvé » ; nous voyons bien qu’à partir de slogans vaseux de cette sorte, que la tromperie reste la norme en politique comme l’a avancé Strauss.

La politique d’isolement puis d’étouffement menée par les États-Unis à l’encontre de la Russie et de la Chine ne portera pas ses fruits car ces deux puissances militaires sont indéboulonnables et quoiqu’ils fassent le monde restera MULTIPOLAIRE, c’est son unique garantie de stabilité.

L’américano-judéo-sionisme doit comprendre une fois pour toutes que la recherche d’une paix durable dans le monde se résume en deux faits :

 *   L’acceptation d’un monde multipolaire par l’Occident impérialiste qui mettra fin à sa domination

 *   La création d’un état palestinien viable sur les territoires conquis par la force en juin 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale qui mettra fin au sionisme

En conclusion, Nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s